Retour en haut
Congé du bailleur pour motif légitime et sérieux Remplir le modèle

Congé du bailleur pour motif légitime et sérieux

Dernière révision
Dernière révision 05/09/2018
Formats
Formats Word et PDF
Taille
Taille 1 page
Note 4 - 1 vote
Remplir le modèle

Informations sur le modèle

Dernière révision : 05/09/2018

Taille : 1 page

Formats disponibles : Word et PDF

Option : Aide d'un avocat

Note : 4 - 1 vote

Remplir le modèle

Congé du bailleur pour motif légitime et sérieux

Ce document est une lettre de congé pour motif légitime et sérieux adressé par un bailleur à son locataire. Ce courrier permet à un bailleur de mettre fin à un bail d'habitation privé qui le lie à un locataire lorsque ce dernier a commis une faute ou, dans certains cas exceptionnels, pour une raison indépendante d'une quelconque faute du locataire.

 

Comment utiliser ce document ?

Pour pouvoir mettre fin au bail, le bailleur doit avoir un motif légitime sérieux (i) et envoyer une notification au locataire en respectant un délai de préavis (ii), et certaines formalités lors de l'envoi de cette notification (iii).
Enfin, il faut s'assurer que le locataire n'entre pas dans la catégorie des locataires protégés (iv).


i. Définition du motif légitime et sérieux

Le congé pour motif légitime et sérieux peut être adressé au locataire lorsque ce dernier a commis une faute et n'a pas respecté ses obligations. À titre d'exemple, on peut notamment citer :

  • Une dégradation importante des lieux loués ;
  • Des retards répétés dans le paiement des loyers ;
  • L'existence d'une sous-location interdite...


Toutefois, le congé pour motif légitime et sérieux peut également être donné pour des raisons indépendantes de toute faute du locataire, par exemple en cas de :

  • Démolition de l'immeuble dans lequel se trouvent les lieux loués ;
  • Réalisation de travaux importants dans l'immeuble en vue de sa rénovation ou de restructuration.

Dans les deux cas, le bailleur qui donne congé au locataire se doit de préciser, dans le courrier, le ou les motif(s) qui justifie(nt) le congé, accompagné(s) des pièces justificatives adéquates.


ii. Nécessité d'informer le locataire à l'avance

Ce courrier est à faire parvenir au locataire en respectant les délais suivants :

  • Le bailleur doit transmettre un préavis 6 mois avant le terme du bail d'habitation lorsque le logement n'est pas meublé ;
  • Le bailleur doit transmettre un préavis 3 mois avant le terme du bail d'habitation lorsque le logement est loué meublé.

Le délai de préavis débute dès lors que le locataire reçoit le courrier lui notifiant la résiliation du bail.

Exemple : Georges loue un appartement meublé à Georgette. Le bail prend fin le 1er décembre 2018, et il souhaite le résilier, car Georgette n'a pas payé ses loyers à plusieurs reprises. Il doit pour cela envoyer une notification qui doit parvenir à Georgette avant le 1er septembre 2018.
Si l'appartement n'avait pas été meublé, il aurait dû transmettre une notification à Georgette avant le 1er juin 2018.

Enfin, le locataire doit payer les loyers et charges pendant toute la durée du préavis (sauf accord du bailleur) et ne doit pas le déduire du montant du dépôt de garantie. Le dernier mois, le locataire n'aura à payer le loyer qu'en proportion du nombre de jours pendant lesquels il occupe le bien loué.

iii. Modalités de remise du courrier au locataire

Ce courrier peut être transmis au locataire par trois moyens différents :

  • Par lettre recommandée avec demande d'avis de réception ;
  • Par remise en main propre contre décharge ;
  • Par acte d'huissier.

S'il y a plusieurs locataires mariés, il convient de transmettre un courrier à chacun des époux par notification distincte.


iv. Exception des locataires protégés

Le locataire est protégé :

Les ressources du foyer sont appréciées au regard de 3 critères :

  • Le montant des revenus annuel du foyer ;
  • Le nombre de personnes composant le foyer ;
  • Le lieu où est situé le logement.

Dans ce cas, le renouvellement du bail est automatique, et le bailleur devra trouver une solution de relogement au locataire s'il souhaite y mettre un terme. Cette obligation de relogement disparaît lorsque le bailleur est lui-même âgé de plus de 65 ans au moment de la fin du bail, ou dispose de faibles revenus.

Cependant, si le locataire a commis des manquements graves (dégradations importantes et volontaires du bien loué, non-paiement des loyers, troubles du voisinage importants...), le bailleur n'a pas à trouver de solution de relogement.

Droit applicable

La loi n° 89-462 du 6 juillet 1989 et notamment son article 15.

 

Aide d'un avocat

Vous pourrez choisir de consulter un avocat si vous avez besoin d'aide.

L'avocat pourra répondre à vos questions ou vous aider dans vos démarches. Cette option vous sera proposée à la fin du document.

 

Comment modifier le modèle ?

Vous remplissez un formulaire. Le document se rédige sous vos yeux au fur et à mesure de vos réponses.

A la fin, vous le recevez aux formats Word et PDF. Vous pouvez le modifier et le réutiliser.

Remplir le modèle

Comment ça marche ?

1. Choisir ce modèle

Commencez en cliquant sur "Remplir le modèle"

1 / Choisir ce modèle

2. Remplir le document

Répondez à quelques questions et votre document type se crée automatiquement.

2 / Remplir le document

3. Sauvegarder - Imprimer

Votre document est prêt ! Vous le recevez aux formats Word et PDF. Vous pouvez le modifier.

3 / Sauvegarder - Imprimer

Avocat en option

Vous pouvez choisir de vous faire aider par un avocat après avoir rempli le document.

Avocat en option